Organisation et déroulement

Congrès national JA : un temps fort attendu
Espéré, puis attendu et désormais réalité, le congrès national Jeunes agriculteurs se tiendra les 4, 5 et 6 juin au Scarabée de Roanne/Riorges. Présentation de cet événement et des organisateurs.

Les responsables de JA Loire attendent de pied ferme les congressistes et les invités pour le 53è congrès national Jeunes agriculteurs, les 4, 5 et 6 juin au Scarabée de Roanne/Riorges.

Plusieurs motivations ont guidé les responsables de JA Loire à déposer un dossier de candidature pour accueillir le congrès national JA. « Nous voulons faire découvrir notre département, argumente Jean-Christophe Farjon, président du comité de pilotage. Quand on parle de la Loire, souvent, les gens pensent que notre département se situe à côté de Nantes ! C'est aussi l'occasion de montrer les spécificités de JA Loire. Nous ne sommes pas inactifs sur le renouvellement des générations : par exemple, nous sommes un des seuls départements à organiser un stage AjirAction, nous intervenons dans les lycées... Nous voulons présenter cela à l'ensemble de notre réseau. Organiser un congrès national est également l'occasion de mobiliser et souder le réseau. C'est aussi finalement un beau défi ! » «Nous travaillons depuis un an et demi sur la préparation de cet événement, complète Bertrand Palais, secrétaire général de JA Loire et membre du comité de pilotage. Notre objectif est de faire découvrir notre territoire aux congressistes et de leur donner envie de revenir dans la Loire en famille. »


En matière d'organisation de cet événement, JA national se charge du programme officiel du congrès (thématique, discours, interventions, etc.) et c'est à JA Loire de gérer la logistique : transport, préparation des salles, restauration, soirées... Ainsi, un comité de pilotage a été formé à partir de membres du bureau et de volontaires adhérant au syndicat. Il se réunit une fois par mois. Mais, au printemps, les responsables de JA Loire ont pris la décision de constituer un comité de pilotage restreint, qui, dernièrement, se réunit une fois par semaine, pour notamment statuer sur des décisions qui demandent à être prises rapidement. Plusieurs commissions ont été mises en place pour mener à bien l'organisation de cet événement : communication, restauration, transport et hébergement, partenaires et budget, gestion des bénévoles. « Il y a un responsable pour chaque commission, mais tous les membres du comité de pilotage sont impliqués », précise Jean-Christophe Farjon.

Temps forts du congrès

Depuis plusieurs mois, en lien avec des responsables nationaux JA, ce comité de pilotage œuvre pour que tout soit prêt le jour J, pour accueillir au mieux les plus de 500 congressistes venus de toute la France. Pendant les trois jours de congrès, des séances se dérouleront à huis clos et d'autres seront ouvertes aux acteurs de l'agriculture et du territoire (lire l'encadré ci-dessous). Le président de Jeunes agriculteurs, Samuel Vandaele, expliquait, lors de la conférence de presse au Scarabée il y a quelques jours, qu' « un congrès est un moment fort pour le réseau JA. Cette année, le congrès n'est pas électif. Le programme sera donc moins dense. Nous pourrons nous concentrer sur le réseau, qui est constitué d'hommes et de femmes qui sont engagés pour l'agriculture, et sur ce qui fait l'essence d'un congrès JA : les échanges, le partage, la convivialité. Nous serons là pour nous dire les choses et pour passer un bon moment. Un congrès est l'occasion de faire le bilan de l'année écoulée et d'impulser l'avenir ». Ce sera par exemple le cas avec le rapport d'orientation, débattu le mercredi, dont le thème est Pour une ruralité éternellement jeune.


Autre temps fort du congrès : la table ronde, ouverte au public, le jeudi matin, et dont le thème est Nouvelles donnes internationales : quel impact pour l'agriculture ?. Elle devrait éclairer les jeunes agriculteurs sur des questions comme : Comment peuvent-ils se situer dans la géopolitique internationale ? Quelle cohérence existe-t-il entre les échelons politiques ? Comment les agriculteurs peuvent influer ou/et s'adapter aux différents échanges internationaux ? C'est également dans la matinée du jeudi que le ministre de l'Agriculture devrait intervenir. Un moment attendu des responsables JA et de l'ensemble des congressistes. Une partie de la matinée du jeudi sera consacrée aussi à l'inauguration du nouveau module du tunnel de communication de JA Auvergne-Rhône-Alpes : une salle de cinéma, financée grâce au fonds de dotation Terres innovantes de Jeunes agriculteurs. Ce tunnel permet de communiquer sur les métiers de l'agriculture lors d'événements. Plusieurs expositions sont possibles sur des thématiques différentes.

Projecteurs sur le département

Le congrès donne aussi l'opportunité de mettre en avant le département de la Loire, et plus particulièrement les produits issus de son agriculture. C'est le choix qu'ont fait les organisateurs. Ainsi, par exemple, chaque repas sera l'occasion de mettre sur le devant de la scène les produits de notre territoire, et plus particulièrement lors de la soirée de gala du mardi, avec un apéritif et un dîner concoctés à base de spécialités du département. Il en sera de même avec le cadeau remis à chaque congressiste à leur départ : un sac contenant produits et symboles ligériens.


Les responsables de JA Loire ont profité du congrès national pour, en amont, communiquer positivement sur l'agriculture à destination du grand public. Des adhérents à JA Loire ont par exemple constitué une troupe de théâtre de rue et se sont formés à ce type d'animation. Ils sont intervenus lors de rendez-vous dédiés au grand public (marchés, comice de Feurs, Salon de l'agriculture, etc.) pour parler du métier d'agriculteur de manière inédite, à la manière des crieurs de rue. Inévitablement, JA Loire a utilisé les réseaux sociaux pour communiquer sur le congrès et plus largement sur l'agriculture : portraits d'agriculteurs et d'agricultrices, produits et entreprises ligériennes, partenaires du congrès, etc.

Lucie Grolleau Frécon

 

Au programme des trois jours

Pendant les trois jours du congrès national Jeunes agriculteurs vont alterner séances à huis clos et séances publiques. Ces dernières sont néanmoins réservées aux acteurs de l'agriculture et du territoire (collectivités par exemple). Le programme est le suivant :
• Mardi 4 mars :
- Arrivée des congressistes en milieu de journée
- 14 heures : partie statutaire (rapport financier, rapport d'activités...), à huis clos
- 19 heures : ouverture officielle du congrès, soirée de gala, sur invitation
• Mercredi 5 juin
- 9 heures : présentation du rapport moral, à huis clos
- 11h45 : présentation du rapport d'orientation par les rapporteurs
- 13h30 : interventions régionales sur le rapport d'orientation
- 14h30 : séance des amendements, suivie du vote du rapport d'orientation
• Jeudi 6 juin
- 9h30 : panorama des projets dans le cadre de Terres innovantes
- 10h30 : table ronde « Nouvelle donne internationale : quels impacts pour l'agriculture ? »
- 12 heures : présentation de l'événement Les terres de Jim (finale nationale de labour en Haute-Loire)
- 12h15 : séance de clôture, avec Christiane Lambert (présidente de la FNSEA), Rémi Jousserand (président de Jeunes agriculteurs Loire), Samuel Vandaele (président de Jeunes agriculteurs), Didier Guillaume (ministre de l'Agriculture).
Mots clés : SCARABÉE ROANNE RIORGES JUIN 2019 CONGRÈS NATIONAL JA