Publié le 06/12/2019 à 08:15 / Talluto Franck

Consommation

Les Français de plus en plus attentifs au « made in France »
Si le « made in France » représente 81 % de la consommation des ménages, les achats de biens manufacturés restent encore largement dominés par des produits d'importation. Pour l'alimentaire, le Français et le local s'imposent de plus en plus dans les choix de nos concitoyens.

Les Français de plus en plus attentifs au « made in France »

Si le made in France représente 81 % de la consommation des ménages, les achats de biens manufacturés restent encore largement dominés par des produits d'importation. Pour l'alimentaire, le Français et le locals'imposent de plus en plus dans les choix de nos concitoyens. Selon une étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), publiée en juin 2019, le made in France représente, en 2015, 81 % de la consommation des ménages.

 

Cela signifie donc que “seuls” 19 % des produits consommés par les ménages sont importés. Ce taux cache des écarts importants selon les types de produits, rapporte l'Insee : on note ainsi que la part d'importations est bien plus forte lorsqu'il s'agit de biens manufacturés (64 %) et que cette part atteint même 87 % pour la consommation de textiles, de produits de l'industrie de l'habillement ou du cuir et de la chaussure. Pour d'autres biens, elle est plus faible : 40 % pour la consommation de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac, précise l'étude.

 

En revanche, le contenu en importation de la consommation de services est en général assez faible, moins de 10 % en moyenne. Ces activités sont plutôt produites par des résidents, mais elles peuvent mobiliser des composants étrangers (par exemple, un restaurant français utilisant de la viande de boeuf argentine). Le made in France peut également concerner des marques non françaises, mais dont les produits sont fabriqués pour partie en France : il rend en effet compte de la résidence du processus de production.

Des variations selon les âges

La consommation de produits made in France par les ménages français varie selon la tranche d'âge, la catégorie socioprofessionnelle ou encore la structure familiale. D'après les données de l'Insee, les retraités et les cadres ont une consommation plus intensive en made in France. Cela s'explique par une part élevée des dépenses des retraités pour le logement. Les cadres, quant à eux, consomment davantage de services (loisirs, culture, hôtels cafés-restaurants), qui sont des postes de consommation naturellement plus marqués par des offres made in France.

 

À l'inverse, les ouvriers et les agriculteurs allouent une plus grande part de leur budget aux denrées alimentaires et aux boissons. Les plus âgés consomment davantage « made in France » que les jeunes. Enfin, la consommation « made in France » est plus faible lorsque la taille de la famille est grande : les familles nombreuses consacrent une part plus importante de leur budget aux dépenses d'habillement et plus faible aux dépenses de logement, révèle l'étude.

 

L'Insee relève ainsi que le contenu importé des produits consommés par les ménages français provient principalement d'Allemagne (13 %), des États-Unis (8 %), de Chine (7,7 %), du Royaume-Uni (6,7 %), d'Espagne (6,5 %), d'Italie (6,2 %) et de Belgique (5,4 %). Les importations qui proviennent d'Allemagne sont assez variées, celles de certains pays sont, en revanche, plus ciblées sur des familles de produits : l'informatique et ses dérivés pour la Chine, l'automobile pour l'Espagne, les équipements électroniques et optiques pour la Suisse. Les denrées alimentaires importées viennent prioritairement d'Allemagne, des Pays-Bas et d'Italie. Enfi n, les importations de textiles proviennent à 36 % de Chine.

Du Français et du local

En ce qui concerne plus particulièrement les produits alimentaires, l'Observatoire E.Leclerc des nouvelles consommations a publié début novembre une étude réalisée en collaboration avec l'institut de sondage Ipsos. Selon cette étude, réalisée entre le 17 et le 24 octobre 2019, auprès d'un échantillon national de 1 000 Français, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus, le consommer local est un gage de qualité et de sécurité pour nos concitoyens. Elle révèle que 82 % des Français achètent prioritairement des produits d'origine française et 77 % privilégient les producteurs locaux. Ils sont par ailleurs, 79 % à être attentifs à l'origine géographique des produits ou au fait qu'ils soient fabriqués dans la région.

 

« Ces critères sont bien plus rassurants que les labels (68 %) ou même que les produits bio (60 %). L'achat de produits locaux permet donc aux Français de s'assurer de leur origine (61 %) mais c'est également pour eux une consommation engagée voire militante avec la volonté de participer à l'essor de l'économie et de l'emploi local (60 %) », rend compte l'Observatoire. Toutes les catégories de produits alimentaires sont concernées par des choix d'achat locaux : les légumes (84 %), les fruits (83 %), les oeufs (73 %) ou encore les produits laitiers (67 %).

Sébastien Duperay
Sources : Insee Première, n° 1756, juin 2019. Observatoire des nouvelles consommations E.Leclerc, novembre 2019.
Dossier complet à retrouver dans notre édition papier datée du 6 décembre 2019
Mots clés : ALIMENTATION CONSOMMATION MADE IN FRANCE